L'alyblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Veto !

Ici cela concerne les coups de gueule !

mercredi, décembre 27 2006

Un objet en programmation : une définition claire

Si vous êtes débutant en programmation objet, voici une superbe définition de la notion d'objet :

JargonF - dictionnaire informatique - Définition de objet

jeudi, janvier 26 2006

Les limites des protections à la copie privée

Les exemples ridicules concernant les protections à la copie sont nombreux.

Je me souviens, il y a quelques années, avoir acheté un lecteur/enregistreur miniDisc de la marque SONY.
Mon groupe et moi avions choisit un modèle muni d'une connectique USB pour simplifier l'exportation des morceaux vers le PC, et pour travailler en numérique (pas de perte de qualité).
Quelle fut notre surprise en nous rendant compte que NON, nous n'arrivions pas à transférer nos morceaux via la connectique USB !
Relecture de la doc, bidouille et différents tests nous ont conduit à ce résultat :

  • nous arrivions à copier de la musique du PC vers le MD en USB
  • nous arrivions à copier des morceaux du MD vers le PC en USB si ces même morceaux provenaient du PC à l'origine.
  • Par contre, les morceaux enregistrés par le minidisc étaient condamnés à ne pas être copiés via USB.

J'ai contacté SONY pour avoir des explications à ce sujet, et peut être une solution (j'espérais encore... trop naïf) et leur réponse fut sans appel :

Il est impossible de transférer les chansons copiées depuis l'entrée ligne du minidisc en USB car cela constitue une entrave au droit à la copie

(ce soir je mettrai leur vrai réponse que je n'ai pas sous la main)

Comme le disait si bien Louis Amstrong :

And I think to myself, what a wonderful world

vendredi, juillet 15 2005

Cruauté autorisée envers les inconnus

Suite à l'incident de Jacques Peyrat, maire de Nice, qui n'a rien trouvé de plus malin que de massacrer des rats lors de la visite d'un local à ordures, n'a pu s'empêcher d'en faire part à la presse.
Soyons honnête, tout le monde aurait agit si une partie de notre habitation était infectée par ses rongeurs, même si la méthode peut être quelque peu différente.
Forcément, la SPA a réagi immédiatement, déposant une plainte contre Jacques Peyrat pour actes de cruauté envers les animaux avec incitation.
Jusque là, rien de bien étrange. Ce qui l'est plus, c'est que cette plainte est classée sans suite car les rats sont des animaux non protégés par la loi .
En effet, la loi interdisant les cruautés envers les animaux ne vise "que les animaux domestiques, apprivoisés ou en captivité".
C'est à cause de cela que je veux réagir. Cela veut dire qu'on peut cruellement tuer, massacrer des animaux en France, s'il ne s'agit d'animaux domestique ou en captivité ? On peut donc aller en forêt et massacrer des animaux sauvages ?
Honnêtement, voila une phrase qui effrait, une loi incomplète qui fait peur, tant son champ d'action semble bien faible.